Interviews

Date de Publication

icon S'abonner au fil

Le Papillon de papier
Les événements de 1989 à Tian'anmen sont toujours un sujet interdit (10 février 2014)
Interview de Diane Wei Liang par Bernard Strainchamps, traduit par Lara Touitou

Née à Pékin en 1966, Diane Wei Liang a passé une partie de son enfance dans un camp de rééducation, avec ses parents. Alors qu’elle était étudiante à l’université de Pékin, elle a participé au Mouvement des étudiants pour la démocratie et s’est trouvée sur la place Tiananmen le 3 juin 1989. Émigrée, elle a enseigné le management aux États-Unis et en Angleterre pendant dix ans. Elle vit à Londres avec son mari et ses deux enfants. Les Éditions NiL ont publié les deux précédentes enquêtes de Mei, Le Secret de Big Papa Wu (2008) et Le Papillon de papier (2010).


En cas de forte chaleur
Je me suis toujours intéressée aux gens qui disparaissent sans laisser d'adresse ( 5 février 2014)
Interview de Maggie O'Farrell par Lara Touitou

Maggie O’Farrell est née en Irlande du Nord et a grandi au Pays de Galles et en Ecosse. Elle a remporté le prix Costa du meilleur roman en 2010 pour Cette main qui a pris la mienne . Son sixième roman, En cas de forte chaleur, fut parmi les finalistes de l’édition 2013 de ce même prix littéraire.
Cette interview est une retranscription d’un entretien réalisé lors de son passage à Paris.


Homme cherche femme
Il y a beaucoup d'avantages créatifs liés à l'écriture de fiction ( 2 février 2014)
Interview de Simon Rich par Lara Touitou

Simon Rich écrit des romans, des nouvelles et fut scénariste pour l’émission américaine Saturday Night Live. Son recueil de nouvelles Homme cherche femme traite, entre autres, de relations amoureuses et d’aliens.


Londres par hasard
C'est la grande évasion permise par la fiction (30 janvier 2014)
Interview de Eva Rice par Bernard Strainchamps, traduit par Lara Touitou

Auteur d’un essai et de deux autres romans dont un publié en France en 2007, L’Amour comme par hasard, Eva Rice est née et évolue dans une famille de musiciens, et elle-même chante et écrit des chansons. Son roman précédent a été finaliste pour les British Book Awards et fut un bestseller en Angleterre à plus de 200 000 exemplaires. Dans ce nouveau roman, sans qu’il s’agisse d’une suite à proprement parler, on retrouve pour notre plus grand bonheur, certains des personnages du premier roman, dix ans plus tard.


La Madone de Notre-Dame
La véritable ligne de démarcation est entre ceux qui cherchent l'affrontement et ceux qui cherchent la paix (23 janvier 2014)
Interview de Alexis Ragougneau par Bernard Strainchamps

Alexis Ragougneau, né en 1973, est auteur de théâtre. Nombre des pièces qu’il a écrites ont été créées en Suisse et en France.


Je pense qu’une vérité qu’on nie génère le besoin de raconter la vérité (23 janvier 2014)
Interview de Alberto Garlini par Bernard Strainchamps, traduit par Vincent Raynaud

Alberto Garlini est né en 1969 à Parme. Juriste de formation, il s’est très vite orienté vers l’écriture en publiant de la poésie puis de la critique littéraire et enfin des romans.


Et je prendrai tout ce qu'il y a à prendre
J'ai eu la vision d'une adolescente enfermée, j'ai travaillé cette vision pour en faire un roman (22 janvier 2014)
Interview de Céline Lapertot par Bernard Strainchamps

Céline Lapertot est professeur de français. Elle a 27 ans et n’a pas cessé d’écrire depuis l’âge de 9 ans. Et je prendrai tout ce qu’il y a à prendre est son deuxième roman publié.


Une Histoire partielle des causes perdues
Je trouve que la réalité politique en Russie est incroyablement intéressante (16 janvier 2014)
Interview de Jennifer DuBois par Lara Touitou

Née en 1983 dans le Massachusetts, Jennifer DuBois a vu plusieurs de ses nouvelles publiées dans de nombreuses revues et journaux prestigieux. Une histoire partielle des causes perdues, son premier roman, a reçu un très bon accueil critique. L’écrivaine a par ailleurs été récompensée par la National Book Foundation.


La mesure de la dérive

Alexander Maksik est diplômé de l’Iowa Writers’s Workshop et a été publié dans Harper’s, Tin House, Harvard Review, The New York Times Magazine. La Mesure de la dérive est son deuxième roman traduit en français.


Dossier 64
C'est l'imprévisibilité des personnages qui me fascine (10 janvier 2014)
Interview de Jussi Adler-Olsen par Bernard Strainchamps, traduit par Lara Touitou

On ne présente plus le danois Jussi Adler-Olsen, abonné aux premières places des listes de best-sellers dans le monde entier. Ancien éditeur, il connaît un succès sans précédent avec Département V, série best-seller qui devrait au total compter onze volumes.


"Bon. Maintenant, on arrête de rigoler. J'ai vraiment une histoire pas croyable à vous raconter" ( 9 janvier 2014)
Interview de Emmanuel Grand par Bernard Strainchamps

Emmanuel Grand, né à Versailles en 1966, a passé son enfance en Vendée, à vingt kilomètres de la côte atlantique. Aujourd’hui, il vit en région parisienne, à Colombes. Il est responsable du design du site web d’un grand opérateur téléphonique. Terminus Belz est son premier roman. Il a été cédé à l’étranger avant même sa parution en France.


La Petite Communiste qui ne souriait jamais

“C’est un dialogue fantasmé entre Nadia Comaneci, la jeune gymnaste roumaine de quatorze ans devenue, dès son apparition aux J. O. de 1976, une idole pop sportive à l’Ouest et « plus jeune héroïne communiste » à l’Est, et la narratrice, « Candide occidentale » fascinée, qui entreprend d’écrire son histoire, doutant, à raison, des versions officielles. L’histoire d’une jeune fille face à ses juges, qu’ils soient sportifs, politiques, médiatiques, désirée et manipulée également par les États, qu’ils soient communistes ou libéraux. L’histoire, aussi, de ce monde disparu et si souvent caricaturé : l’Europe de l’Est où j’ai grandi, coupée du monde, aujourd’hui enfouie dans une Histoire close par la chute d’un Mur.”


Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman

Kerry Hudson est née en 1980 à Aberdeen. Avoir grandi dans une succession de HLM, bed and breakfasts et campings à l’année lui a fourni la matière de son premier roman. Elle vit, travaille et écrit à Londres.


Et à l'heure de votre mort
J'aime bien déstabiliser mon lectorat et ne jamais le laisser dans une zone de confort paresseux (13 décembre 2013)
Interview de Jacques Côté par Bernard Strainchamps

Jacques Côté enseigne la littérature au cégep de Sainte-Foy. En 2000 paraissait Nébulosité croissante en fin de journée, un premier roman policier mettant en scène Daniel Duval, un enquêteur de la Sûreté du Québec travaillant dans la région de la Capitale nationale.


Une maison de fumée

François Lévesque est critique de cinéma québécois et auteur de romans fantastiques et de polars.


Les Dossiers noirs du nucléaire français
Il est clair que nous souhaitons que ce livre fasse réfléchir sur la nécessité d'une sûreté sans faille (27 novembre 2013)
Interview de Monique et Raymond Sené par Bernard Strainchamps

Dominique Leglu est directrice de la rédaction de Sciences et Avenir. Titulaire d’un doctorat de physique nucléaire et des particules, elle a été vice-présidente du CSSIN (Conseil supérieur de la sûreté et de l’information sur le nucléaire auprès des ministres de l’Industrie et de l’Environnement) dans les années 1990, ainsi que membre du Collège de prévention des risques technologiques. Monique et Raymond Sené sont tous deux physiciens nucléaires (CNRS), aujourd’hui retraités. Cofondateurs du GSIEN (Groupement des scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire), qui publie depuis 1975 la « Gazette nucléaire », ils participent régulièrement aux rapports d’expertise et visites décennales des centrales et ont siégé au CSSIN. Monique Sené est membre du Haut Comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN, créé en 2008).


Un si gentil garçon
L'influence de Conversation à la Cathédrale de Vargas Llosa a été très notable dans le processus d'écriture de Un si gentil garçon (18 novembre 2013)
Interview de Javier Gutiérrez par Bernard Strainchamps, traduit par Ma del Pilar Martinez

Javier Gutiérrez (né en 1974) est économiste et éditeur. Il est l’auteur de nouvelles et de romans salués par la critique et par différents prix. Un si gentil garçon est son troisième roman et le premier publié en France.


La fille de la pluie

Action-suspense : Perric Guittaut détaille avec soin les réalités rurales, qui participe à l’intrigue criminelle, et sait faire monter la tension. Un très bel exemple du roman noir français de notre époque.


Le Parfum de ces livres que nous avons aimés
La littérature commence avec un acte de partage ( 7 novembre 2013)
Interview de Will Schwalbe par Lara Touitou

Le témoignage profondément touchant d’un homme confronté au cancer de sa mère, doublé d’un essai passionnant sur les livres, leur capacité à guider des choix de vie, à créer une réelle intimité entre les gens et à insuffler poésie et beauté dans le quotidien le plus dur.


L'orangeraie
Il y a une logique qui cristallise la haine ( 5 novembre 2013)
Interview de Larry Tremblay par Bernard Strainchamps

Larry Tremblay frappe encore un grand coup, mais vise cette fois le cœur, laissant au lecteur le soin de départager les âmes pures des fourbes, les fanatiques des héros. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies et le lyrisme des légendes du désert.