Premier sang

Lus sur le Web

Premier sang

On s’attache à tous, même au tortionnaire de service, car ils sont à la fois forts, humain et que l’auteur esquive tout manichéisme avec talent. Il y a un côté un peu « brutasse » dans l’écriture, pourtant compensé par un aspect politique assez finement amené.

Un premier opus extrêmement distrayant qui, sous une une trame classique, propose une fresque épique mêlant humour et aventure, complots, esprit de chevalerie, magie… Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire passer un très bon moment…