Damalis

Lus sur le Web

Damalis

La plume de l’auteur est soutenue, très élégante, agréable et fluide, pudique dans les moments de violence comme ceux, plus doux, de l’amour. Les 600 pages défilent à toute allure malgré quelques longueurs par moments.

[...]c’est un roman qui vaut le détour parce qu’il aborde l’histoire grecque intime, celle de la population et surtout celle d’un esclave. Certes, c’est romancé, mais tout n’est pas éloigné de la réalité, voilà pourquoi il mérite sa chance.