Les apparences

Lus sur le Web

Les apparences

Superbement construit, à vous donner des frissons dans le dos tant la manipulation et l'ombre de la paranoïa qui planent sont machiavéliques, j’ai adoré !

Gillian Flynn, elle, arrive encore à nous étonner, avec brio. Un des romans policiers de l’année – encore une fois.

Ne cherchez pas à deviner seul la résolution de l’intrigue car Gillian Flynn est aussi diabolique que ses personnages et si vous commencez ce roman, vous ne pourrez plus le lâcher. Mais surtout, ne vous fiez pas aux apparences !

A la fois thriller, roman psychologique, parfois même road movie, ce roman aux multiples visages ne laisse pas une seconde de répit.

L’écriture au scalpel de G. Flynn est jubilatoire.

Les Apparences, ou comment nos petits défauts deviennent des condamnations à mort et le moindre geste tendre un piège. Diaboliquement efficace.

Gillian Flynn est une réussite, un de ces romans qu'on ne peut pas lâcher, dont on doit tourner page après page comme si notre vie en dépendait. J'ai été littéralement été happée par ce roman.

Pour habiller cet affrontement à mort, l'auteur use à contre-emploi de la badinerie chère à la "chick lit" et à certains magazines féminins. Le résultat est punchy, pertinent et décalé, méchamment drôle et truffé de formules qui tuent.

La fin m'a littéralement estomaqué. C'est une conclusion coup de poing un peu frustrante et très pessimiste, mais c'est là la marque de fabrique de l'univers de Gillian Flynn.