Lus sur le Web

Ajouts Récents

Ordre

Ajouts Récents

Date de Publication

 

Période

Tout

Ce Mois-ci

Cette Semaine

 

Catégories

Tout

Roman

Policiers & Mystères

Thrillers

Fantasy

Science Fiction

Biographie & Autobiographie

Existence

"Critique d'un système scolaire élitiste et d'un modèle social normatif, ce roman en forme de satire est un petit bijou drôlissime, surréaliste et parfaitement jouissif, qui offre un complément parfait au Moral des ménages."


Le moral des ménages

"Un roman indispensable, qui mêle l'intime et le social, et transcende l'individuel pour atteindre à l'universel."


Requiem pour un(e) trentenaire

"il serait dommage de classer ce livre directement dans le domaine de l’insignifiance, d’en faire une fête du non-sens pourrait-on dire. On trouve beaucoup d’excès, de grossissements de traits, de développements à la limite du délire (genre philosophie des années 70 avec intégration d’un vocabulaire scientifique non maîtrisé), mais tout cela tient comme une charge peut tenir. Non sans un certain humour."


La Djouille

"Le récit se fait plus rapide, plus cruel, plus incisif, en prise sur l’événement, sur l’action, sur le tragique de situation, et la tension croît à mesure que se présentent à l’esprit du lecteur les possibles scénarios du dénouement.
Deux romans en un, en somme…"


Le Fils

"Philipp Meyer parvient à mettre en place un roman d’une rare maîtrise, tant dans le rythme que dans le fond. Il en ressort un livre d’une grande richesse, une aventure inouïe, violente souvent, romantique aussi et pas sans humour non plus. Bref, un des grands romans de l’année pour un auteur qui, après un premier livre déjà remarqué (Un arrière-goût de rouille), prend une autre dimension."


Kif: roman

"Mine de rien, l’auteur s’amuse, tout en entrecroisant les projets, les espoirs et les échecs, à tourner en ridicule de la façon la plus caustique les idéologies intégristes, les partis-pris racistes, les millionnaires, les petits malfrats, et à mettre en évidence le fonctionnement des trafics d’influence et les méthodes usuelles, quotidiennes, banalisées de prévarication qui semblent corrompre de plus en plus banalement notre société."


Pars avec lui
Télérama : Pars avec lui (16 décembre 2014)

"Avec un art direct et familier de conteuse, Agnès Ledig accouche ses personnages d'un espoir, d'un bonheur encore possibles. Par-delà les catastrophes. Ce n'est pas pour rien peut-être que celle qui signe ici un généreux et revigorant troisième roman est sage-femme..."


Assise

"Comme le chemin tortueux qui mène à Assise, dont chaque virage offre un point de vue différent sur la vallée, le récit dépouillé de François Cheng creuse un sillon profond et ondulant, dont chaque méandre est un havre de méditation."99


Le Diamantaire
Télérama : Le Diamantaire ( 6 décembre 2014)

"Esther Kreitman, soeur aînée des frères Singer et écrivaine méconnue, signe un second roman d'autant plus poignant que son héros, si cupide et antipathique soit-il, paie au prix fort sa réussite sociale. Comme si la tragédie était un destin."


Personne n'en saura rien

"La construction habile, avec ses nombreux flash-back et ses inversions soudaines de perspective, confère à l'ensemble une tension qui force le lecteur à tourner les pages sans s'arrêter."


La racine du fleuve

"Un recueil de nouvelles d'Alain Emery est toujours un moment de lecture
attendu !
Un grand nouvelliste et un ami que j'ai toujours beaucoup de plaisir à rencontrer, hélas trop rarement et toujours trop rapidement."


Moriarty

"Anthony Horowitz ressuscite l’univers Holmes dans cette enquête haletante qui ravira les novices."


Les Fantômes d'Eden

"A dévorer sans limite, sans prescription médicale, vous serez rassasié, attention aux effets secondaires quand même, faites un bon choix de livre derrière celui-là sous peine de le trouver fade…."


Surtout rester éveillé

"Pas une faute, encore une fois, pas une seule faute dans ces nouvelles. "


Monsieur mon amour

"Monsieur mon Amour est un roman épistolaire historique fictif très bien écrit et renseigné qui ne manquera pas de ravir les amateurs (amatrices peut-être plus volontiers d’ailleurs) du genre et qui remplit ses missions de divertissements et d’enrichissement historique."


Sortie de piste

"Sylvette Heurtel nous mène en bateau, et nous plongeons volontiers dans les vagues suppositions, à la découverte d'une île bretonne."


Gaspacho

"Les phrases sont ciselées, courtes, vives, comme des rafales de mitraillettes qui s'enchaînent les unes aux autres. Et elles font mouche, un tir précis presque à bout portant. "


Le Message du pendu

"Je ne sais pas si c’est le meilleur roman de la série Van In, mais c’est assurément, parmi tous ceux que j’ai lu, celui qui m’a le plus enivré… je veux dire intéressé, qui m’a le plus intéressé et est le plus abouti."


Le premier pas (la société - tome 8)

"On sort troublé et essoufflé de cette lecture une fois de plus très réussie, encore différente des tomes précédents mais amenant lentement le dénouement de la série qui n’a plus que deux tomes à nous offrir."


Cinquante nuances de Grey

"EL James ( je sais, beaucoup ne lui trouvent aucun talent mais elle a eu celui d’écrire ce qu’il fallait quand il fallait) a démontré qu’un héros absolument passé de mode pouvait faire un carton."