Lus sur le Web

Ajouts Récents

Ordre

Ajouts Récents

Date de Publication

 

Période

Tout

Ce Mois-ci

Cette Semaine

 

Catégories

Tout

Roman

Policiers & Mystères

Thrillers

Fantasy

Science Fiction

Biographie & Autobiographie

Cataract city

Le final, au premier abord redondant s’avère époustouflant en nous projetant dans un pur thriller. Certains souffriront peut-être, tant certains passages sont éprouvants et glauques mais si vous ne devez lire qu’un roman noir cette année, celui-là, c’est du très lourd et ce serait vraiment dommage de passer à côté.


Madame
Télérama : Madame (20 août 2014)

Entre la vie et la mort, son écriture capte les vibrations de machines humaines qui tressautent, s'emballent, s'accrochent, mais refusent de s'éteindre.


Pétronille

Bien évidemment, comme chaque année, les critiques vont fuser envers cette privilégiée " née dans une ambassade, autant dire dans le champagne", ce personnage au teint neigeux, yeux charbonneux, lèvres carmin en redingote et chapeau Diabolo.
Mais tant qu’elle sait conter aussi naturellement de belles histoires, avec ici, une bonne dose d’humour et d’auto-dérision, je continuerai à lire ces courts romans annuels.


Trois mille chevaux vapeur

... une histoire dans laquelle on se plonge avec délectation.


Les démons de Berlin

Un texte qui fait penser à la trilogie de Berlin de Philip Kerr. Arturo est un personnage étrange attiré par cette période trouble où la mort est partout. Heureusement, il laisse parler ses émotions auprès de sa maitresse, comme auprès d'une grand mère juive et de ses camarades de combat espagnol.


Quel effet bizarre faîtes-vous sur mon coeur

Christine Orban revêt les habits de l'impératrice répudiée clamant son amour et son humiliation. Pari tenu.


Le Roman de Louise

Ne pas compter sur les détails historiques. Ici s'écoule le fleuve tumultueux d'une vie ; un poème épique furieux aux accents de chanson réaliste.


Sauf les fleurs

Un premier roman époustouflant dont les expressions résonneront longtemps en vous.


Le 6 coups de minuit

Il est à noter que la narration n'est pas linéaire, loin s'en faut. Car ce sont des images du passé – les échecs ou les dures expériences – qui construisent le parcours de chacun. Et puis, intervient une deuxième voix, qui détermine l'étape actuelle de Vlad. Ce qui apporte la preuve qu'un court roman, bien écrit, peut aussi posséder une densité.


Les Enfants d'Alexandrie

Les deux tomes de La reine oubliée sont passionnants : l'érudition et la rigueur de l'historienne se mêlent au talent de la conteuse qui fait revivre une civilisation et des personnages disparus, s'attachant à mille détails de la vie quotidienne qui font le sel du récit.


Lola Bensky

Gestes tendres, réalisme magique, ce roman est à l'image de ses héroïnes, apparemment modestes et d'une belle étrangeté.


Embruns toxiques

Pour qu'un roman d'enquête soit convaincant, sa tonalité se doit d'être rythmée, sans le moindre temps mort. Ce qu'a bien compris Bernard Méhaut, dont le tempo narratif est ici souple et fluide.


La Vie troublée d'un tailleur pour dames

Dans les fictions de Bulbul Sharma, rien n’est jamais vraiment grave. La tradition permet toujours d’éluder la tragédie. Même quand le roman bucolique tourne au polar.


L'équation du temps

Les nombreuses références à la littérature sont très agréables, les endroits évoqués plaisants, on file le long des pages en se faisant surprendre par les évènements, tout sonne juste. Bien aimé !


Le Cimetière des chimères

Un roman qui s'attache plus à l'humain qu'aux actes en eux-mêmes et surtout qui montre les conséquences néfastes de certains décisions prisent dans un esprit mercantile.


Bondrée

Je vous le dis, sans réserve, il faut lire Andrée A. Michaud pour se plonger dans des polars d’atmosphère où les pensées des personnages vous habitent pendant et après la lecture.


Un ciel rouge, le matin

Un livre puissant, âpre, dur comme la société irlandaise de l'époque où l'antagonisme colons-colonisés commençait à prendre de l'ampleur.


Les Morsures du passé

C’est une enquête passionnante et glaçante à la fois, qui ne ménage pas son lecteur et qui au final vous surprendra...


Dans le grand cercle du monde

Joseph Boyden raconte la lutte fratricide contre les Iroquois.


Addiction

Bref, c'est un roman intelligent, écrit avec sincérité, transparence, amertume, tendresse, et j'en oublie. Cette lecture vous fait vivre une multitude d'émotions, de sensations. Mais c'est très fort, vivifiant, poignant. Un vrai coup de cœur.