Lus sur le Web

Ajouts Récents

Ordre

Ajouts Récents

Date de Publication

 

Période

Tout

Ce Mois-ci

Cette Semaine

 

Catégories

Tout

Roman

Policiers & Mystères

Thrillers

Fantasy

Science Fiction

Biographie & Autobiographie

Première neige sur le Mont Fuji

"Dès la première lecture, la nouvelle kawabatienne semble au contraire ne s’orienter que vers la déception, aussi bien pour le personnage que pour le lecteur. Les chutes de nouvelles sont énigmatiques quand elles ne sont pas seulement brusques. Quelque chose va arriver, quelque chose est pressenti et pourtant rien ne se passe. Et c’est là que réside la force d’écriture de Kawabata."


Première neige sur le Mont Fuji

"Dès la première lecture, la nouvelle kawabatienne semble au contraire ne s’orienter que vers la déception, aussi bien pour le personnage que pour le lecteur. Les chutes de nouvelles sont énigmatiques quand elles ne sont pas seulement brusques. Quelque chose va arriver, quelque chose est pressenti et pourtant rien ne se passe. Et c’est là que réside la force d’écriture de Kawabata."


La Dévoration

"Pourtant, à la lecture de La dévoration, on ne peut s’empêcher de détourner le regard, dégoûté et écœuré par certaines scènes si réelles et personnelles. On se dit que Nicolas d’Estienne d’Orves a dû souffrir… "


L'Ane et l'abeille

"Tout oppose "l'âne si doux" au peuple des ruches. Gilles Lapouge les a réunis dans un essai de zoologie comparée qui vient de remporter le Prix littéraire 30 Millions d'Amis."


Première neige sur le Mont Fuji

"Esquissé autour d’un vide, d’un manque ou d’un silence, chaque texte possède la beauté dépouillée d’une estampe. "


Première neige sur le Mont Fuji

"Esquissé autour d’un vide, d’un manque ou d’un silence, chaque texte possède la beauté dépouillée d’une estampe. "


Une vie de lumière et de vent

On s'attache à ce Jean comme à un ami - il résonne longtemps encore.


Meurtre à l'hôtel Despréaux

Partez à la découverte de cet hôtel Despréaux et assoyez-vous dans la salle des copistes, juste à côté de Gervais d’Anceny et lisez, avec plaisir, ce qu’il décrit. Un plaisir assuré.


Cette nuit, je l'ai vue

Des histoires étroitement entrelacées et confondues par le romancier slovène Drago Jancar, qui, avec ce beau livre, infiniment grave et sensuel, s'impose comme l'héritier direct et assumé de la grande littérature mitteleuropéenne.


Le Message du pendu

Bruges, la ville où Pieter Aspe confie des enquêtes au commissaire Pieter Van In, n’est pas morte, comme dans le roman de Georges Rodenbach. Mais on y rencontre des cadavres à chaque coin de rue, à commencer par une famille dans une villa cossue : deux enfants et leurs parents.


Percy Jackson et les dieux grecs

Voici un livre à mettre dans toutes les mains de vos adolescents, et ce dès 11 ans s’ils sont bons lecteurs. Ils retiendront facilement ces différentes histoires et aimeront un peu plus cette civilisation ancienne à l’origine de la nôtre. En somme, une lecture divertissante, ludique et pédagogique : que demander de plus ?


Trop

Quand Jean-Louis Fournier nous dit « TROP », j’ai envie de lui répondre : Pas assez.


Première neige sur le Mont Fuji

Comme toujours chez Kawabata, grand inspirateur de Yoko Ogawa et de Haruki Murakami, le surnaturel infiltre sournoisement le quotidien.


L'Enfant des marges

Un classique que ce type de récit, oui mais c’est sans compter sur le talent de Franck Pavloff. Il manie les souvenirs avec finesse, il dissèque les fibres des douleurs, il fait naitre sous sa plume des groupes qui ont choisi la protestation dans la ville de Gaudi, des jeunes et des moins jeunes, bien loin de la carte postale il nous introduit dans des quartiers marginaux, des squats, auprès des révoltés et des paumés.


Le Fils

Le fils est donc un roman à part, intense, documenté et assez complet; seule la fin laissera perplexe le lecteur enthousiaste.


La Pluie sur la mer
Télérama : La Pluie ébahie ( 1 octobre 2014)

L'horizon intérieur de ce garçon se dégage, tandis que l'écriture de Mia Couto continue de déployer ses merveilles.


Joseph

J’ai déjà cité Raymond Depardon en parlant de Les pays, et là encore des images du grand photographe surgissent à l’image de ses corps de ferme ou d’étable que l’auteur nous décrit. Le ton est toujours juste. Pas de dialogue chez Marie-Hélène Lafon, juste un long récit, dans une langue parfaite, avec des phrases longues (ponctuées de points virgules) qui s’étirent comme pour dire le temps qui passe moins vite à la campagne qu’à la ville.


Le dernier gardien d'Ellis Island

Art, musique, histoire, Gaëlle Josse traduit les instants qui l’interpellent en d’inoubliables petits romans qui relaient si bien ses émotions dans un style narratif et poétique remarquable et maîtrisé.


L'Enfant des marges
Télérama : L'Enfant des marges (17 septembre 2014)

Presque en forme de poème, l'odyssée psychologique et spirituelle est troublante et belle.


Joseph

D'une façon au fond très subversive, ce roman substitue à l'idée de justice sociale un idéal de justesse: être à sa place et bien la tenir.