Lus sur le Web

Date de Publication

Ordre

Derniers Ajouts

Date de Publication

 

Période

Tout

Ce Mois-ci

Cette Semaine

 

Catégories

Tout

Roman

Policiers & Mystères

Thrillers

Fantasy

Science Fiction

Biographie & Autobiographie

Le Peintre et la voyageuse

A travers des conversations plus vraies que nature où le lecteur croisera également Baudelaire, Delacroix et Nerval, l’écrivain nous propose un voyage de toute beauté et extrêmement enrichissant.


Solitude volontaire

L’essai d’Olivier Remaud nous invite donc à comprendre que la solitude est toujours un détour salutaire. Elle ramène vers la société, elle rend plus clairvoyant et plus serein le citoyen, elle procure des forces nouvelles.


L'Homme-rune

[...]il y a un juste dosage entre action et plongée dans les réflexions des personnages. L’auteur réussit très habilement à ménager du suspense à travers l’alternance de trois points de vue, qui permet de mettre en parallèle l’évolution de chacun des héros, [...].


Une heure de ténèbres

Les quelques 550 pages de ce polar se dévorent avec grand plaisir, confirmant que Michele Rowe est belle et bien la nouvelle reine du polar sud-africain, faisant de plus en plus d’ombre au grand Deon Meyer.


Préjugés et orgueil

Autant vous le dire de suite ce roman est écrit d’une façon très intelligente. Il est très fidèle à l’histoire originale de Jane Austen avec des modifications ( notamment l’inversion des sexes et le fait que l’histoire se déroule à notre époque ) mais celles-ci ne dénaturent en aucun cas le roman.


Imperium

Disons d’emblée que la traduction de Corina Gepner rend admirablement justice au livre, une véritable performance vu la complexité des phrases de l’écrivain en langue originale et sa tendance à mêler les styles.


Les Yeux de Sophie

L’auteure aborde des thèmes universels comme l’amour ; la valeur de l’art qui est différente selon du point de vue d’où l’on se place ; mais aussi des thèmes comme : les comportements humains en temps de guerre, les relations entre occupants et occupés, les relations fraternelles, la loyauté, la main tendue, etc.


Les Yeux de Sophie

Ce qui ressort de ce livre, c’est principalement l’humanité de ses personnages. Que ce soit Liv ou Sophie, chacune commet des erreurs, mais des erreurs que l’on comprend et que nous pourrions nous aussi commettre dans leur situation, aveuglés par la même douleur.


Godblind

Une trame classique, très classique, trop classique, pour ce roman qui manque un peu de profondeur dans les descriptions des peuples et royaumes, mais surtout ne surprend guère.


Succomber

Enfin, je ne peux que vous conseiller ce magnifique roman qui n’est pas aussi hard que l’on pourrait s’imaginer, je l’ai trouvé assez soft, et extrêmement touchant.


Le Secret du mari

Dialogues acérés, scènes de ménages explosives, coucheries variées, on ne s’ennuie guère même si question style, on reste sur sa faim.


Bariloche

Cette première œuvre était prometteuse : dès 2000, Roberto Bolaño le disait « touché par la grâce ». Et la promesse a été tenue : il faut absolument lire et relire tout Neuman !


Nos vies

Marie-Hélène Lafon propose un roman sans fil narratif précis, si ce n’est celui de l’invention des vies, l’invention des existences. La flânerie à toute sa place, cette flânerie du regard qui se laisse aller et de l’imagination qui se laisse porter.


Trois baisers

Si vous avez lu Muchachas, la question ne se pose même pas : vous êtes accro et donc vous voulez savoir ce qui arrive à vos personnages fétiches.

Si vous étiez passé à côté, il n’est pas trop tard pour vous y mettre.


Chichen - Mère des jaguars

La civilisation maya prend vie comme jamais sous la plume riche de l’auteure Lucie Dufresne. Avec pour décor le territoire magnifique du Yucatán, ses jungles et ses bords de mer, c’est sur fond de guerre fratricide, et sous le regard imperturbable des dieux et déesses, que se déroulent les aventures de Manik, un personnage inoubliable de mère, d’amoureuse et de femme, dans une époque où celles-ci sont rarement mises de l’avant.


Hivernages

On aime

L’audace de l’auteure, qui s’aventure en territoire imaginaire. L’intensité de son récit. Le sens du merveilleux au sein de la tourmente, du froid implacable, de la glace meurtrière.


Le potager

[...] l'auteure nous fait ressentir de vives émotions comme l'angoisse des personnages, la peur, le besoin de se battre. Ça vient nous chercher tellement profondément: c'est viscéral.


Le Prisme noir
Elbakin : Le Prisme noir ( 7 octobre 2017)

[...]si la première moitié du roman prend volontiers son temps, la deuxième accumule les coups d’éclats, à commencer par la succession de coups de théâtre des tout derniers chapitres, qui ne manquent pas de souffle et surtout de poids.


La fille qui aimait les abeilles

Voici une lecture douce et agréable, pourtant pleine de secrets et de surprises.