Lus sur le Web

Derniers Ajouts / Cette Semaine

Ordre

Derniers Ajouts

Date de Publication

 

Période

Tout

Ce Mois-ci

Cette Semaine

 

Catégories

Tout

Roman

Policiers & Mystères

Thrillers

Fantasy

Science Fiction

Biographie & Autobiographie

L'ange de Marchmont Hall

Lucinda Riley, a prouvé à maintes reprises, qu’elle est une auteure chevronnée, elle peut tout en conservant un réalisme incroyable, nous amener facilement là où elle veut bien nous mener. Elle sait faire ressortir les émotions qui sont l’essence de chacun des ses personnages, émotions positives ou négatives, selon le cas.


Le Cercle des derniers libraires

Le Cercle des derniers libraires est bien un thriller avec un tueur en série. Cependant l’auteure n’a pas accumulé les cadavres dans le temps présent pour se centrer davantage sur le métier de libraires, ses contraintes, ses rivaux, ses difficultés.


Cobayes
Une manette à la main : Cobayes ( 1 septembre 2017)

Une fois de plus Robin Cook, ancien chirurgien ophtalmo, fait ce qui fait la force de ces romans : décrire un univers médical qu’il connait avec le vocabulaire adapté. Et ça marche, avec Cobayes, on s’y croit !


La fraternité

On navigue entre plusieurs registres et l'ensemble est loin d'être classique même si les procédés de narration et les effets de style sont relativement connus (pour celui qui dévore les romans) mais on se laisse prendre par les personnages (...).


La Double Mort de Linda

Patricia Macdonald nous offre un panel de sentiments. Elle joue des mots pour nous montrer tous les rouages de la perte, de la disparition, de la souffrance.


Les Guerriers du silence

C’est du réchauffé, du déjà vu, mais le père Bordage sait y faire pour enchaîner les péripéties et faire progresser le personnage avec justesse.


Tigane

Guy Gavriel Kay nous propose un roman de fantasy inspiré de la Renaissance Italienne, et conformément à son habitude, la qualité de cette description aussi bien dans l’esprit que dans le visuel est remarquable.


Made in Trenton

Tadzio Koelb signe là un roman d’une âpreté totale, dans un style brûlant, tendu, et servi par la belle traduction de Marguerite Capelle. Ce roman est le premier de son auteur : quelle belle promesse d’œuvre !


Un dieu dans la machine

Un livre à glisser aussi dans des mains adolescentes.


Personne n’est obligé de me croire

Roman noir, roman comique et réflexions sur la littérature : Personne n’est obligé de me croire est un peu un OVNI de cette rentrée littéraire, et cela fait du bien.